Recherche Rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Les Brigands de la forêt de Skule

Kerstin EKMAN

Titre original : Rövarna i Skuleskogen, 1988
Fantasy  - Traduction de Marc DE GAUVENAIN & Lena GRUMBACH
Illustration de Nicolas FERRAND
POINTS, coll. Fantasy n° P1444, dépôt légal : mars 2006
576 pages, catégorie / prix : 7,50 €, ISBN : 2-02-085156-3

Couverture

    Quatrième de couverture    
     Connaissez-vous les trolls ? Génie des forêts nordiques, Skord est un troll qui désire passionnément rencontrer les humains. Au fil de ses incarnations successives, il devient brigand, médecin, prisonnier ou alchimiste. Le voici lancé dans la plus dangereuse, la plus drôle et la plus touchante des aventures, depuis le haut Moyen-Âge jusqu'au XIXe siècle.

     « Inoubliable ! Voici un roman d'une ambition, d'une érudition et d'une imagination folles. »
The Times Literary Supplement

     Récit picaresque, conte philosophique à mi-chemin entre Nils Holgersson et Le Seigneur des anneaux, Les Brigands de la forêt de Skule est un classique de la littérature suédoise. Kerstin Ekman est l'auteur de nombreux romans et a reçu le prestigieux prix Selma Lagerlöf.

 
    Critiques    
     L'auteur relate, dans un livre fleuve, l'évolution de Skord, un troll. Celui-ci vit au plus profond des forêts nordiques. Il ne pense pas ! Il réagit à des stimuli primaires. C'est par un bûcheron accidenté qu'il fait sa première rencontre avec l'humanité. Celui-ci, pour lui donner envie d'aller chercher son frère en secours, lui lance des miettes de nourriture. Skord découvre alors « le bon », lui qui vit misérablement de limaces et de racines avec perpétuellement la faim au ventre. Mais la rencontre tourne court car, délivré, le géant oublie le troll. Celui-ci rôde dans les parages et bénéficie de miettes. À la fin de l'hiver, lors de ses approches furtives, il ne trouve que des cadavres dans la cabane de bûcheron.
     Il tente d'autres rencontres, mais on lui jette des pierres. Il faut dire qu'il est sale, répugnant. Un vrai sac à poux, dans une civilisation à l'hygiène pourtant bien incertaine !
     La rencontre décisive est celle avec Erker et sa petite sœur Bodel. Ils sont orphelins et mendient. Celle-ci, cependant, lui donne des miettes, lui parle, lui raconte des histoires. Elle connaît tout ce qu'il faut savoir du monde. Skord, qui a la facilité d'imiter les sons, apprend le langage des hommes. Il mémorise et absorbe tout, comme une éponge.
     Peu à peu, mieux nourri, il perd son aspect famélique et pouilleux et peut se mêler à la population sans risquer des coups. Il s'intègre dans la vie de ce pays nordique. C'est en voulant sauver Bodel, piquée par un serpent, qu'il rencontre Maître Ovidi Ragvalgus, un prêtre en exil. Puis il fait un bout de parcours avec Rimer le brigand. Ses capacités et sa débrouillardise le font remarquer de Kåpp, l'assistant de Bosonius le faiseur d'or.
     De rencontre en rencontre, Skord découvre la société des hommes, une société en train de naître et qu'il accompagne dans sa structuration.

     Si, géographiquement, la saga de Skord se cantonne autour et dans la forêt de Skule, par contre, elle s'étale sur plusieurs siècles, car la longévité des trolls est bien connue. D'une société à peine agraire, à une civilisation presque industrielle, Skord suit l'évolution humaine et sociale.
     Kerstin Ekman, livre, avec ce roman, un hymne à la nature. En effet, on peut considérer que le véritable héros du roman, le personnage omniprésent tout au long du volume, celui que l'auteur utilise pour des comparaisons, établir des références, est la forêt et plus largement la Nature, avec un N majuscule. Elle la décrit avec amour et lucidité, la faisant exubérante, exigeante, douce ou cruelle, magique et ensorcelante, et lui donne la vedette. Le récit suit le rythme de la nature, des saisons, l'attente pendant l'hiver, la fébrilité et la sensualité du printemps... C'est au cœur de la forêt que tout commence, et c'est au cœur de la forêt, d'ailleurs que tout finit. Entre temps, à travers le regard de Skord, l'auteur évoque les civilisations, les travers humains et les dysfonctionnements de nos sociétés.
     Le choix, comme personnage principal, d'un troll ignare, vierge de toute idée, pensée, vécu et passé, permet une confrontation aux modes de vie et des interrogations sur les règles communautaires et les incohérences sociales. C'est au témoignage d'un « Candide » nordique que nous convie Kerstin Ekman, menant une réflexion sur l'Homme, les rapports de celui-ci à la religion, aux sciences... Elle s'amuse à faire aussi le parallèle entre le mode de vie des animaux et celui des hommes, leur trouvant nombre de similitudes.
     Les Brigands de la forêt de Skule s'intègre en fantasy par la nature féerique de Skord. Cependant, ce livre pourrait ressortir de toutes les autres catégories (sociologie, aventures humaines...) tant il est riche en observations, annotations, réflexions et actions, le tout relaté avec beaucoup d'humour. Il résulte de la lecture de ce livre un grand moment de plaisir et l'envie de redécouvrir une nature dont on est de plus en plus éloigné.



Serge PERRAUD
Première parution : 19/7/2006
nooSFere


 
Base mise à jour le 14 septembre 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Les PDF sont générés avec le composant ABCPdf de Websupergoo.